secretariat@reso-club.eu
+33 9 69 32 13 77

LUTTER CONTRE L’INSÉCURITÉ MAIS AUSSI LA FRAUDE

RESOCLUB mercredi 29 mars 2017

Plus de quarante policiers et gendarmes ont été déployés de Buchelay à l’aire de Morainvilliers mercredi dernier.

« Nous allons faire beaucoup de contrôles dans les Yvelines car les résultats sont mauvais », annonce d’emblée Serge Morvan, préfet des Yvelines, à propos du contrôle routier organisé mercredi dernier. Plus de quarante gendarmes et policiers ont ainsi été déployés du péage de Buchelay à l’aire de Morainvilliers pour lutter contre l’insécurité routière mais également la fraude documentaire.

« C’est une zone accidentogène », détaille-t-il du péage de Buchelay. Avant de rappeler qu’une autre zone a été le théâtre d’accidents en ce début d’année, « celle entre Aubergenville et Epône ». Et poursuit : « Nous sommes sur des portions où la vitesse est élevée et où les comportements peuvent être à risques ». Onze morts ont déjà été recensés sur les routes, contre sept en 2016 à la même période.

Contrôles de vitesse à bords de voitures et motos banalisées, de poids-lourds mais aussi tests d’alcoolémie et de stupéfiants ont ainsi été menés durant l’après-midi par les gendarmes et les policiers. Sur l’aire de Morainvilliers, cinq membres de la police aux frontières (Paf) spécialisés dans la fraude documentaire basée à Saint-Cyr-l’École sont également sur place, avec leur laboratoire mobile d’analyse, reçu l’an dernier.

« Ce laboratoire est mis à la disposition de la police et de la gendarmerie lors des opérations de contrôles routiers, mais aussi sur des chantiers pour lutter contre la fraude au travail dissimulé », explique une brigadière. Mais ce mercredi, la Paf vise surtout « des permis, cartes grises, passeports ou titres de séjours. Lorsqu’ils ont des doutes, les collègues nous les amène pour que l’on puisse vérifier ».

Grâce à leur base de données comprenant les caractéristiques de documents officiels de différents pays, ils sont en mesure de détecter les faux. « Malheureusement aujourd’hui c’est au début de la chaîne de délivrance que cela commence. Par exemple, donner un faux acte de naissance pour obtenir de vrais papiers. »

Toutefois, lors de ce contrôle, aucune fraude n’a été relevée. En revanche, sur les 89 véhicules contrôlés par les effectifs, 37 conducteurs ont été verbalisés pour cette opération coordonnée.